Protéger ses mains abimées par les lavages fréquents

11 / 05 / 2020
Focus Ingrédients
 
 
Se laver les mains, on le faisait déjà quotidiennement. Mais dans la situation épidémique actuelle, c’est devenu LE geste à ne pas négliger. Le problème, c’est que l’utilisation très fréquente de savon ou de gel hydroalcoolique assèche la peau. Vos mains sont abîmées, la peau tiraille allant parfois jusqu’aux crevasses, et ce n’est pas très agréable… Heureusement, il existe des solutions pour concilier hygiène, confort et beauté des mains. On vous dit tout !    

 

 

Savon ou gel hydroalcoolique ?

 

Le savon, comment ça marche ?

Pour fabriquer un savon, il faut impérativement des huiles végétales (par exemple l’huile d’olive, dans le fameux savon de Marseille) et de la soude pour un savon solide, ou de la potasse pour un savon liquide. Par une réaction appelée « saponification », on obtient ainsi du savon et de la glycérine.

La glycérine peut ensuite être éliminée, mais c’est dommage ! Car elle possède des propriétés hydratantes, adoucissantes et protectrices.

Quel est le plus efficace contre les virus ?

Un peu de chimie pour mieux comprendre : les molécules de savon sont composées d’une tête attirée par l’eau (hydrophile) et d’une queue attirée par le gras (lipophile). Les virus, eux, sont protégés par une membrane externe grasse (lipidique).

Au contact de l’eau, les parties grasses des molécules de savons se lient à l’enveloppe grasse du virus et la détruisent. Les fragments restants sont alors enfermés puis digérés dans de petites boules appelées « micelles » et le tout est éliminé au rinçage.

Le gel hydroalcoolique, lui, est composé principalement d’alcool comme son nom l’indique. L’avantage, c’est qu’il est facilement transportable et bien pratique lorsqu’on n’a pas de point d’eau à proximité (dans les transports en commun par exemple). L’alcool qu’il contient tue les virus et les bactéries mais attention, il ne « lave » pas à proprement parler. De plus, son utilisation trop fréquente assèche la peau, la rendant plus vulnérable face aux agressions et infections.
Conclusion : le gel hydroalcoolique tue efficacement les virus et les bactéries. On l’utilise quand on n’a pas le choix, mais il ne remplace pas le lavage des mains au savon et à l’eau !

 

Comment bien nettoyer ses mains sans les abîmer ?

Vous l’aurez compris, se laver les mains est un geste indispensable pour se protéger et éviter la propagation du virus. Mais en cette période épidémique où l’on répète ce geste beaucoup plus souvent, les mains en pâtissent… la peau s’assèche, elle tiraille, allant parfois jusqu’à se craqueler.

On vous donne quelques astuces pour retrouver de belles mains confortables, tout en conservant une hygiène impeccable :
• Choisir un savon saponifié à froid : cela permet de préserver toutes les vertus nourrissantes des huiles végétales utilisées pour sa confection.
• Préférez un savon AVEC glycérine, qui hydrate et protège la peau.
• Si possible, utilisez un adoucisseur d’eau pour éviter le calcaire asséchant.
• Bien se sécher les mains après les avoir lavées.
• Choisir des produits naturels sans sulfates (agents moussants irritants).
• Privilégier les produits hypoallergéniques, sans parfum.
• Appliquer une crème hydratante et nourrissante à base de beurre végétal, comme le beurre de Karité.

 

On profite de cet article pour remercier du fond du cœur l’ensemble des personnes mobilisées pour lutter contre le virus, celles qui nous soignent, celles qui nous permettent de manger, de rester en contact, de se déplacer et de rester en sécurité.

On se retrouve très vite, en pleine santé !

Et vous, quelles sont vos astuces pour protéger vos mains abîmées par les lavages fréquents ?